Il y a un an qu’on a connu le coronavirus faisait son apparition

Il y a un an la chaîne nationale de télévision chinoise annonçait un cas rare de pneumonie détecté dans la région du Wuhang. Quelques jours plus tard, les autorités sanitaires ont annoncé ce qui était redouté. C’était un cas de virus transmissible entre humains.

Au Cameroun

Ce n’était pas la grande panique. Toutefois après la confirmation officielle de deux cas, de nombreux Européens se sont rués dans les officines pour se procurer des masques et des gels hydro alcooliques.

À New York

C’est la panique totale, il y a des allées et venues sans cesse des ambulances. Le nombre de personnes infectées et en état critique augmente très rapidement. Le personnel de la santé se retrouve dans la quasi-impossibilité de soigner de façon décente les patients. L’État de New York ne compte que 214 hôpitaux. La personne de santé manque de moyens et se demande si on ne les envoie pas à la guerre sans leur fournir les armes ? Le personnel est affecté psychologiquement, mais retrouve parfois un peu de consolation à travers des gestes de solidarité des populations new-yorkaises.
Le Président Trump a déclaré la suspension de tous les vols en provenance du vieux continent.

Déclaration de l’OMS

L’OMS a déclaré que la pandémie est une urgence de santé publique de portée internationale. L’organisation a fustigé les mesures insuffisantes dans certains pays. En revanche, elle a félicité les efforts de l’Italie pour avoir fermé tous ses commerces .

En Grande-Bretagne

Le Premier ministre a donné des instructions fermes à la population de rester chez elle. Dans le cas contraire, elle recevra des amendes de la part des forces de l’ordre. Ces dernières ont été instruites à disperser tout rassemblement.

La pandémie a emporté de célèbres voix

Manu Dibango n’a pas échappé au ravage du Corona. À l’âge de 86 ans, il a succombé au coronavirus. Son talent a marqué des générations entières, de Kinshasa, à Alger en passant par Abidjan.